Enseignement de sémiologie clinique et psychopathologies

Pôle commun d’enseignement Organisé par Génésis et EGTP

Animé par Edith Blanquet

Lorsque nous accompagnons un patient, il nous est nécessaire de prendre appuis sur une manière de voir et comprendre la façon dont nos patients font l'expérience d'eux-mêmes et de leur environnement. De même, il nous est nécessaire de connaître le langage des partenaires avec qui nous pouvons collaborer (médecins, psychiatres...).

En ce sens, la sémiologie clinique nous concerne directement au cours de notre exercice de gestalthérapeute, et aussi de psychothérapeute, de psychologue-clinicien ou médecin.

Si nous nous donnons pour objectif de sollicite une rencontre authentique ou appropriée, alors elle nous est d'un soutien précieux pour enrichir notre manière de nous comprendre et comprendre autrui. Elaborée au fil d'une longue pratique par les psychiatres et autres cliniciens depuis que la maladie mentale n'est plus considérée comme une pathologie unique appelée "aliénation mentale", elle a permis au clinicien de mieux approcher les subtilités de chaque forme de présence pathologique ou non. En ce sens elle est plus particulièrement pour nous qui nous tenons dans une posture phénoménologique, occasion de prendre en conscience nos manières d'élaborer des formes signifiantes de nous-même et du monde auprès duquel nous séjournons, d'affiner notre conception du pathologique et aussi d'aborder le projet thérapeutique.

Objet de la formation

Il s'agit de vous donner les moyens de penser et comprendre les manières de se comporter qui sont définies comme pathologies mentales et de décider d'orientations thérapeutiques appropriées.

Cet enseignement regroupe la sémiologie psychiatrique et différentes perspectives théoriques permettant de comprendre les diverses manières de penser la souffrance d'un être humain (approche du point de vue de la nosographie psychiatrique, de la psychopathologie psychanalytique. Nous accorderons une attention particulière aux points de vue de la psychiatrie phénoménologique et à celui de la Gestalt-thérapie).

Nous aborderons la question fondamentale de notre façon de concevoir la normalité et la pathologie, la santé et la maladie. Et nous envisagerons une manière de penser la pathologique en Gestalt-thérapie.

Nous interpellerons ces notions d’un point de vue philosophique afin d’en clarifier les fondements. Nous nous appuierons sur les conceptions classiques du sujet humain et également sur une approche plus phénoménologique de l’existant en nous référant aux travaux des psychiatres phénoménologues car ils nous permettent d’affiner le point de vue de champ de la Gestalt-thérapie et la théorie du self.

L’étude de la sémiologie clinique retiendra toute notre attention et nous nous déterminons résolument en faveur d’une démarche humaniste et non pas exclusivement statistique dans notre approche de la folie et des diverses manières d’être en souffrance. Nous aborderons la nosographie qui nous permettra d’aborder ce que je nomme des « styles de présence » ou manières dont nous habitons des formes langagières (Gestaltung). Nous envisagerons aussi la pathologie du point de vue de la théorie du self qui constitue plus spécifiquement l'outil diagnostique propre à la Gestalt-thérapie et nous conduit à nous pencher sur les façons dont un être humain se donne sens et donne sens à ce qui l’entoure.

Cet enseignement permet de rencontrer les bases essentielles sur lesquelles les approches spécialisées proposées par les différents programmes de formation de thérapeutes, de toutes disciplines, peuvent venir s'appuyer et nous veillerons à dégager leur cohérence épistémologique.

Cette formation se déroulera en alternance à Paris  (dans les locaux de GENESIS à Paris 75011) et près de Montpellier (locaux pour EGTP à Castelnau-Le-lez)  avec les horaires suivants : premier jour 10h-18h30 et projection de documents en soirée jusques vers 21H30 et deuxième jour 9h-16h

Modalités pratiques

Programme détaillé et planning 2017/2018 :

Session 1 : Samedi 7 et dimanche 8 décembre 2019. Paris
Situation de cet enseignement : les appuis et choix théoriques.
Définitions des concepts couramment utilisés en psychopathologie et psychiatrie.
Quelques notions de phénoménologie.
Histoire de la  psychiatrie et naissance de la clinique.
Esquisses pour comprendre notre époque et sa politique de soins : du concept de « maladie mentale » à celui de « santé mentale ».
Réflexion et apport sur les concepts de normal et le pathologique.

Session 2 : Samedi 11 dimanche 12 janvier 2020. Montpellier
Freud et la psychanalyse : la métapsychologie freudienne.
Les paradigmes de la psychiatrie phénoménologique.
Sémiologie psychiatrique. Articulation au concept de contact en Gestalt-thérapie.
Comment penser la conscience, le sujet et  la subjectivation ; individu et être-au-monde.
Notion d’angoisse.
La démarche diagnostique et proposition d’une façon de l’entendre en cohérence avec une posture de Gestalt-thérapeute.

Session 3 : Samedi 29 février et dimanche 1 mars 2020. Paris
Les styles névrotiques: Généralités sur les névroses et comment aborder cela en Gestalt-thérapie : ce que je veux dire par « style de présence » ou plus précisément  « forme langagière » si nous nous référons à la théorie du self.
La névrose hystérique, la névrose phobique,  l’hypochondrie.
La névrose post-traumatique .La névrose d’angoisse. La névrose obsessionnelle.

Session 4 : Samedi 18 et dimanche 19 avril 2020. Montpellier
Les styles psychotiques : généralités.
Le délire : une manière de tisser des formes ; interprétation et projection en Gestalt-thérapie.
Les hallucinations : une manière de tisser des formes ; sentir et percevoir.
La bouffée délirante aigue.
Les délires chroniques systématisés et la paranoia.

Session 5 : samedi 13 et dimanche 14 juin 2020. Paris
Les styles psychotiques suite : La  schizophrénie.
Une spécialité de la psychopathologie psychanalytique : le narcissisme et Les états limites avec réflexion sur leurs présupposés.
Généralités sur les troubles de l’humeur. Dépression et para-dépression.

Session 6 : Samedi 5 et dimanche 6 septembre 2020. Montpellier
Les troubles de l’humeur suite : Mélancolie et manie. La psychose maniaco-dépressive.
Les troubles du comportement et des conduites. Généralités. Anorexie et boulimie.

Session 7 : Samedi 3 et dimanche 4 octobre 2020. Paris
Troubles du comportement et des conduites :
Les conduites  dites addictives : alcoolisme ; toxicomanie.
Sociopathie ou psychopathie.
Pharmacologie : les familles médicamenteuses.
Etudes de situations et élaboration de la procédure diagnostique.

Session 8 : Samedi 12 et dimanche 13 décembre 2020. Montpellier
Temps pour terminer le programme théorique et pour des études de situations avec mise en œuvre de la procédure diagnostique.
Examen écrit: questions théoriques et étude d’une situation clinique. Durée de l’épreuve écrite 2h30. Celui-ci aura lieu le premier jour.
Oral de rattrapage.

Méthodologie :

Réflexions en petits groupes afin de mettre en figure les différentes façons de comprendre ces notions. Moments plus magistraux. Projection de documents filmés. Etudes de situation avec élaboration du diagnostic : Mise en œuvre d’un diagnostic différentiel.

Procédure de validation des acquis :

Contrôle des connaissances sous forme d’un examen sur table et d’un oral éventuel de rattrapage. Une attestation de formation sera délivrée à l’issue de la formation sous réserve de réussite aux épreuves de validation. Une attestation de présence sera délivrée dans tous les cas.

Durée : 140 heures réparties sur 16 journées .

Modalités de fonctionnement :

Effectifs : maximum 12 personnes.

Lieu : 4, cité Joly 75011 Paris et 6 Rue Albert Thomas 34170 Castenau Le Lez

Tarif : 130 euros par jour.

Inscription : Auprès de Génésis avec un chèque d'arrhes de 80 euros.